1.12

News

13-11-2017
Catégorie : General
Posté par : jmenguy

Du 6 Novembre 2017 au 2 Février 2018

 

FERMETURE COMPLÈTE DE L’ÉCLUSE DU


BARRAGE POUR TRAVAUX

CMS - 1.12 - Pohnpei
 

Au port et au mouillage

Bonne conduite au port et au mouillage

                                 

Les navigateurs recherchent dans la plaisance une source de calme et de détente. Eviter tout ce qui peut déranger vos voisins

Sur l’eau, au mouillage ou au port on s’efforcera donc :

   De ne pas infliger à ses voisins de bruits de musique, TV ou radio, notamment le soir.
   De modérer les équipages bruyants ou d’autoriser les enfants à jouer avec l’annexe à l’aviron plutôt qu’au moteur.
   D’empêcher les bruits de drisses, même et surtout lorsqu’on ne passe pas soit-même la nuit à bord.
   D’éviter de faire tourner le moteur pour recharger les batteries au mouillage.
   D’éviter les odeurs nauséabondes ou désagréables ( échappement, solvants , appâts, pêche,…)

A DANS UN PORT OU UNE MARINA

Attribution d’un emplacement

Contacter la capitainerie (par VHF directement sur le canal 09, jamais sur le canal 16) ; elle vous indiquera l’emplacement à utiliser pour éviter d’occuper une place déjà affectée ou vous accueillera à l’entrée du port pour vous guider.

Amarrage

Ne pas utiliser les amarres qui peuvent se trouver à l’emplacement attribué mais uniquement les vôtres. Dans les ports sujets au clapot, ne pas trop raidir vos amarres pour éviter les chocs destructeurs pour les taquets et les cordages (mieux encore : prévoyez des amortisseurs).

Utiliser des défenses souples et propres

Si elles grincent, une goutte de produit à vaisselle peut faire des miracles.

L’étrave, l’ancre ou le balcon ne doivent pas dépasser l’aplomb des pannes

Cela gêne le passage et peut blesser.

Ne pas stocker chariots, vélo ou matériel sur les pannes, ne pas y pêcher

Pensez aussi à vos déplacements nocturnes et à la qualité bactériologique de la mer : ramasser les souvenirs qu’y laisseraient vos chiens.

Amarrage à couple et passage par les bateaux voisins

C’est une question sensible qui permet de tester le savoir-vivre des équipages et requiert discrétion et courtoisie. Ne s’opposer ni aux instructions du personnel du port ni au passage des équipages des bateaux à couple. Si possible, mettre les grands bateaux à l’intérieur, pour qu’ils n’écrasent pas les plus petits s’il y a du vent ou du courant. Installer des gardes et porter des amarres à terre ou sur la panne. S’entraider lors des arrivées est toujours apprécié et contribue à la convivialité des ports. S’amarrer dans le même sens. Traverser toujours par l’avant du mât, le plus discrètement possible, avec des chaussures propres et sans ferrures. Les retours tardifs seront silencieux, les départs matinaux annoncés la veille (si possible, de pré positionner à l’extérieur la veille).

Propreté, vaisselle sur les pontons

Pour la lessive et le lavage de la vaisselle utiliser les locaux du port.

•N’encombrez pas les pannes de vos sacs, voiles, annexes…

Evitez que l’on puisse trébucher sur les fils électriques et tuyaux entre les bornes de distribution et votre bateau, notamment de nuit. En cas d’accident, votre responsabilité serait engagée.

Départ en croisière.

Informer toujours la capitainerie de votre d’attache lorsque vous libérez votre mouillage pour quelques jours. Cela permettra d’accueillir les visiteurs plus efficacement (inversement, vous serez contents de bénéficier de la même facilité pour vos escales) et de permettre que votre emplacement soit libre à votre retour.

B DANS UN MOUILLAGE, FORAIN OU ORGANISE

Respectez les zones de mouillage interdit figurant sur les cartes marines.

Et ne mouiller pas dans les chenaux. Mouiller sur des fonds de sable plutôt que sur des herbiers pour éviter de les fragiliser : Ils abritent un faune marine diversifiée.

• Utilisez des apparaux de mouillage adaptés

Poids de l’ancre et longueur de chaîne ou de cordage suffisants pour ne pas déraper et être à l’origine d’avarie. Si l’on utilise un orin, le lester avec un plomb pour l’empêcher de flotter en surface et d’être un danger pour les hélices. Sur les herbiers, remonter l’ancre par son orin pour éviter de « labourer «  les fonds.

Respectez les distances nécessaires pour éviter sans risques quand le vent tournera

En été, par beau temps, les côtes sont très sensibles aux effets de brise thermique et les vents changent de direction et de force pendant la nuit. Il est important pour la sécurité et pour votre tranquillité d’anticiper ces rotations de vents.

•Assurez-vous que la hauteur d’eau sera suffisante à marée basse(surtout si vous êtes à couple)

De nuit, allumez un feu de mouillage

Feu blanc de tête de mât ou mieux lampe à l’avant du bateau à 2 mètres au-dessus du pont. Repérez avant la nuit les possibilités de départ en cas d’urgence météo (noter les caps et mémoriser les dangers)

N’utilisez pas de bouées de mouillages privées sans accord du gestionnaire

Ces bouées sont généralement marquées et il s’agit d’un geste de courtoisie élémentaire. Si vous deviez utiliser un mouillage privé sans accord, laisser à bord quelqu’un qui puisse déplacer le bateau en cas de retour de l’occupant légitime ou de mauvais temps (le type de bateau pour lequel le mouillage a été dimensionné est rarement connu, ce qui entraîne des risques).

Réduisez votre vitesse dans  les mouillages,

Cela permet d’atténuer votre sillage et de respecter ainsi la sécurité des petites embarcations et la tranquillité des bateaux habités.

Respectez l’environnement et ne jetez à la mer ou à terre aucun déchet

Même si vous pensez qu’il s’éliminera rapidement. Descendez-les à terre et mettez-les dans un circuit de collecte.

Quand vous débarquez sur la côte, pour une visite, un pique-nique, promener des enfants, ne laissez aucun déchet ou trace de votre passage.

 

Previous page: Pêche à pied  Page suivante : Contact